Actualités Retour

Notre vision du Marché 29 novembre 2021

NOTRE VISION DU MARCHE COTON

15 Novembre 2021

 
Réservé:

 


                                                                     

Cotation à New-York (US Cents) 

 

 

 

Échéance

22-Nov

29-Nov

      Variation

 

indices

22-Nov

29-Nov

      Variation

DEC 21

117.59

116.01

- 1,40%

EUR/USD

1,1370

1,1275

0.83%

MARS 22

115.14

111,45

          -3,20%

COTLOOK

127,30

127.30

0.0%

MAI 22

113.59

109,48

          -3,62%

 

 

 

 

 

 

 

 

PLEASE SCROLL DOWN FOR THE ENGLISH VERSION

 

Réservé: ACTUALITES

                                                                                                                                                   

 

 

Le marché a lourdement chuté en fin de semaine et devrait continuer ce mouvement dans les jours qui viennent pour plusieurs raisons :

 

-       La hausse ininterrompue des matières premières et notamment du coton a une part d’irrationalité au regard de l’offre et de la demande qu’il était temps de corriger.

-       Les problèmes de logistique loin de se résoudre ont tendance à s’amplifier sans qu’aucune accalmie ne soit en vue. Les résultats financiers actuels des compagnies maritimes sont si démesurés, qu’il n’y a aucune raison, pour elles, de tenter de résoudre la crise actuelle qui remet au gout du jour le fameux axiome de la « mutualisation des pertes et de la privatisation des profits ». La concentration dans le secteur, parfois à des conditions défiant toute concurrence, a engendré des géants difficilement maîtrisables.

-       L’impossibilité d’embarquer les cotons vendus provoque une hausse artificielle des stocks et crée une impression de manque auprès de filateurs pressés de profiter de la hausse ininterrompue des prix du filé.

-       Le retour en force du COVID avec un nouveau variant, Omicron, tétanise des marchés qui voient de nouveau le spectre du confinement et du ralentissement de l’économie avec anxiété et fatalisme.

À ce jour la situation fondamentale demeure inchangée. Les productions sont partout au rendez-vous au même titre que la consommation qui bénéficie d’une large reprise.

 

La surchauffe en Inde, tente de se résorber avec la mise sous curatelle décidée par le Gouvernement. Au moindre risque avéré de ne pouvoir contenter la filature locale les taxes pourront être augmentéesUne interdiction d’exporter pourra également être imposée comme durant la campagne 2011.

 

Sur le front des devises, le Dollar US ne cesse de se raffermir à un rythme soutenu même si, à la fin de semaine dernièreOmicron a freiné la progression du billet vert.

 

Pour inquiétantes que soient les situations sanitaires et logistiques, nous ne pensons pas devoir assister à un effondrement de tous les marchés mais bien plutôt à une régulation modérée. Cela permettrait de revenir à des niveaux plus en rapport avec les conditions réelles. 

 

L’objectif de 105 USC/Lb pour l’échéance Mars2022, nous semble réaliste, voire même souhaitable, pour décongestionner le marché sur fond d’un nouveau raffermissement du Dollar.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

EUR/USD

1,1370

1,1275

0,83%

COTLOOK

127,30

127.30

0.00%

Échéance

22-Nov

29-Nov

29-Nov

      Variation

DEC 21

116.67

117.69

0,70%

ARS 22

113.24

115.08

1,62%

MAI 22

111.69

113.35

1,49%

indices

08-Nov

12-Nov

      Variation

Réservé: NEWS

The market fell heavily at the end of the week and should continue to do so in the coming days for several reasons:

 

- The uninterrupted rise in commodities, particularly cotton, is partly irrational in terms of supply and demand, which it was time to correct.

- Far from being resolved, logistics problems are tending to increase with no lull in sight. The current results of the shipping companies are so disproportionate that there is no reason for them to try to resolve the current crisis, which brings back into play the famous axiom of "pooling losses and privatizing profits". Concentration in the sector, sometimes on conditions that defy all competition, has created giants that are difficult to control.

- The impossibility of shipping sold cottons causes an artificial increase in stocks and creates an impression of lack among spinners in a hurry to profit from the uninterrupted rise in yarn prices.

- The return in force of COVID with a new variant, Omicron, is tetanizing markets that once again see the spectrum of containment and the slowing of the economy with anxiety and fatalism.

 

To date, the fundamental situation remains unchanged. Production is up everywhere, as is consumption, which is benefiting from a broad recovery.

 

The overheating in India is about to be resolved with the curatorship decided by the Government. At the slightest risk of not being able to satisfy the local spinning industry, taxes could be increased. An export ban could also be imposed as in the 2011 season.

 

On the currency front, the US dollar continues to strengthen at a steady pace even though Omicron slowed the greenback's advance at the end of last week.

 

As worrying as the health and logistical situations are, we do not believe that we should see a collapse of all markets but rather a moderate regulation. This would allow a return to levels more in line with real conditions. 

 

The target of 105 USC/Lb for March 2022 seems to us to be realistic, even desirable, in order to relieve the market against the background of a further strengthening of the Dollar.